Réinvente la Destinée

Vous aviez déjà une vie ? Oubliez la car dans ce nouveau monde, c'est un autre destin qui vous attend.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nyroc Wolfen
Chanceux amnésiqueavatar


Messages : 714
Date d'inscription : 25/01/2014
Armes Pouvoirs : épée et gants griffus
Camp : âme libre
Race : Humain

MessageSujet: Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]   Dim 17 Sep - 9:47

Bon, le fait d'avoir voyagé jusqu'à la cité de l'enfer m'avait débloqué quelques fragments de mon passé. Des fragments assez douleur, je dois dire. Je ne pensais pas que j'irais aussi loin pour sauver et protéger une enfant dont je me souvenais à peine. Pourtant, cette petite fille me disait vachement quelque chose. Je la connaissais et de ce que j'avais ressentie ressembler plus à de l’inquiétude et de la colère. Le sentiment de la colère par contre, je n'arrivais pas à comprendre pourquoi je ressentais ça. Enfin bref, je devais aussi aller à certains endroits plus particulièrement. Je voulais aller à la rencontre des Faes. Je connaissais certaines choses sur eux par les voyages. C'était un peuple avec une pensée commun et réserviste. Pour ainsi dire, ils chassaient tous ceux qu'ils n'étaient pas de ce monde. Tous les étrangent sans exceptions. Je ne savais pas ce qui avait put déclencher ça, mais, je me rappelais d'un faes. Avaras était un Faes que j'avais connu sous d'autres circonstances. Et vue comment il s'était comporté avec moi, il savait que j'étais un natif.

Je voulais le revoir pour m'excuser par rapport à ce jour-là. Je savais que beaucoup de gens était en vie. Et non mort dans cette dimensions étranges. Je m'en voulais de ne pas avoir réussi à le secourir plus vite. Ma destination était décidée ! J'allais à Fehara avec Yuria. Oui, elle voulait continuer le voyage avec moi. En vue de notre position, le mieux, serait de passer par les marais. Les marais étaient un endroit assez dangereux, mais, si on traversait vite l'endroit, on serait donc hors de danger.

En arrivant à l'entrée des marais, je lâchais un bref soupire en m'attendant ce qu'il allait nous arriver.

- Prêt Yuria ?
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t8234-nyroc-wolfen-l-h En ligne
Yuria Elwing
avatar


Messages : 242
Date d'inscription : 05/07/2016
Armes Pouvoirs : Katana Aubevenant et Nitescence, son arc.
Camp : Elfes
Race : Hybride ange-elfique.

MessageSujet: Re: Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]   Dim 17 Sep - 13:14


Les marais. Si Yuria ne connaissait pas par cœur les environs de ces lieux nauséabondes, elle y avait quand même déjà mis les pieds par le passé. Par ailleurs, elle y avait rencontré des personnes très particulières, ambitieuses et très courageuses. Des personnes qui sortaient du lot parmi leurs tristes congénères. Une démone, en l’occurrence. Jeune reine d'un tout autre univers dont le corps se substituait parfois à celui de son ancien garde du corps. Lu et Ciel ne faisaient qu'un, mais combattaient pour deux.
En situation périlleuse, Yuria avait appris à les connaître lors d'un combat mené à bien face à une meute d'écailleux. Avant cette fameuse rencontre, sans doute n'aurait-elle jamais cru travailler aussi bien en équipe avec des êtres issus de la caste démoniaque.
Tous les jours, les oreilles vont à l'école. Et une centaine d'années de vie ne suffisait visiblement pas à fausser ce dicton.
Parvenue à l'entrée touffue et sinistre du gigantesque bourbier aux côtés de Nyroc, elle hocha la tête en faisant tout pour se montrer confiante et rassurante.


- Fin prête, répondit-elle à l'humain visiblement déjà blasé. Gardez vos sens en alerte. Il y a 70% de chances que nous tombions sur des monstres au cours de cette traversée.

Très rassurante, n'est-ce pas ?
Durant tout le trajet, la Messagère se faisait fort à repérer les lieux pour éviter toute mauvaise perspective liée à un éventuel égarement. Elle ne comptait pas terminer sa vie dans un tel environnement, à la merci des écailleux ou de tout autre dévoreur enclin à se faire un festin avec ses entrailles et celles de son compagnon humain.
Ses yeux d'un bleu océanique imprimaient sur leur rétine les éléments les plus atypiques du paysage - un arbre à la forme bien étrange, un tronc d'arbre envahi par les champignons et par la mousse ou même une fleur des marais d'une grâce en parfait contraste avec la putrescence de son habitat.
A plusieurs reprises, La blonde elfique se remémorait le chemin en silence et à de rares moments, soucieuse de perdre le fil de ses pensées, elle s'arrêtait pour poser des marqueurs sans jamais blesser l'écorce des arbres. Ainsi saurait-elle, si jamais le besoin s'en faisait ressentir, dans quel secteur du marais elle se trouvait avec Nyroc. Il était étonnamment facile de se tromper d'itinéraire quand il fallait contourner un lac de crasse et d'algues moisies.
La majeure partie de la traversée du marais, Yuria resta muette à dessein. Elle ne pouvait pas se permettre de palabrer avec son compagnon de route dans pareilles circonstances. A contrario des terres Dévastées, les marais, eux, n'offraient pas une grande visibilité à leurs voyageurs. N'importe quelle créature carnivore pouvait surgir à tout moment des eaux stagnantes et se jeter sur leurs proies intrépides. Encore une fois, Yuria ne comptait pas faire partie des corps pourrissants qui - elle en avait vu quantité - flottaient à la surface de ces eaux putrides.
Le vilain croassement des crapauds quasi-constant dissimulait bien d'autres sons moins encourageants...
Plus loin sur la route délabrée, la Messagère plissa les yeux et repéra une forme carrée se découper lentement dans la brume étouffante des profondeurs du marais. Il s'agissait à priori d'un chariot abandonné. Depuis sa position, à quelques bons mètres de l'engin, Yuria constata qu'une de ses roues s'en était détachée. Le disque de bois reposait dans la boue, arraché de son essieu.
Sans grande surprise, l'attelage avait disparu ; plus aucune trace du cheval de trait.
La Messagère tira Nyroc par la manche afin d'attirer son attention. Elle doutait qu'il ait déjà repéré le véhicule à cette distance. La Messagère avait une bien meilleure vue que la moyenne, après tout.


- Avancez avec prudence. Je ne sais pas quel fou a décidé d'emprunter ce chemin mais il a fini par en payer le prix fort.

Elle lui indiqua du bout du doigt l'objet de sa remarque.
Parmi toutes les effluves abominables des marécages, Yuria en sentit une, puissante et extrêmement infâme, se détacher subtilement des autres. Elle savait de quoi il en retournait mais préférait ne pas s'étaler sur le sujet. Nyroc n'avait pas besoin d'en apprendre davantage ; il le verrait bien assez tôt.


Dernière édition par Yuria Elwing le Dim 24 Sep - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Chanceux amnésiqueavatar


Messages : 714
Date d'inscription : 25/01/2014
Armes Pouvoirs : épée et gants griffus
Camp : âme libre
Race : Humain

MessageSujet: Re: Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]   Sam 23 Sep - 18:17

Bon, il était temps d'aller traverser ce marais. Pour dire vrai, cela me faisait un peu peur rien que d'y penser. C'était le chemin le plus court à prendre pour aller à Fehara. Je croisais les doigts qu'on n'y croise pas d'autre saloperie ou je ne sais quoi. Yuria me donnait signe qu'elle était fin prête. Elle disait aussi qu'on avait de forte chance de croisé une saleté en cour de route. La prudence était fortement conseillée voir même obligatoire. Je faisais un hochement de la tête en étant d'accord avec elle. J'étais en terre inconnue et me faire manger par je ne sais quoi était loin d'être une bonne chose. Je n'étais quand même pas rassuré de ce qu'elle me disait aussi. C'était limite de dire, "attention à votre droit un monstre. À votre un gauche monstre prêt à vous bouffer". Sans blague, on allait dire que Yuria savait ce qu'elle faisait hein ?

Nous nous avancions donc dans ce lieu lugubre et insalubre. Nous avancions donc à petit foulé, le temps que l'elfe faisait un peu de repérage. Je n'étais jamais loin d'elle, je restais sur mes gardes et ma main sur la poignet de mon épée. Je m'étais quand même équipé de mes gantelets griffe. En fait, je m'étais clairement équipé en cas d'attaque surprise. Plus je voyais les corps qui flottaient sur la surface des eaux marécageuse. Plus intérieurement, je priais pour ne pas me faire manger par je ne sais quoi. J'étais même à me demander si, mon ancien moi avait déjà pris cette route. Quelque chose me faisait supposer que ce n'était pas le cas.

- Avancez avec prudence. Je ne sais pas quel fou à décider d'emprunter ce chemin, mais il a fini par en payer le prix fort.

Elle me faisait signe que quelques venets de cette détachée malgré les vapeurs et autre gaz qui s'échappait du marais. Et cette chose qui venait de disparaître n'était pas là en amis. Un frisson me parcourait tout le long de l'échine. Instinctivement, je m'abaissais en me préparant à une attaque. Mes sens étaient en alerte, mon arme sortie de son fourreau. Je me concentrais d'avantage pour anticiper une attaque. Je faisais signe à Yuria d'avancer. Il ne fallait pas traîner plus longtemps, je ne comptais pas rester ici plus longtemps. Nous nous avancions petit à petit, dépassant ce qui rester du chariot. En arrivant au-delà du chariot, je voyais qu'il y avait deux grosses traces de pas. La créature devait être bien lourde. Je ne sais pas à quoi pouvait ressembler le monstre, mais, je ne voudrais pas le savoir. Je réaffirmais mon emprise sur l'arme en regardant Yuria un bref instant.

- Je ne sais quoi risque de nous suivre, il faut qu'on se dépêche. Je ne compte pas servir d'amuse-bouche.

Je ne sais pas qu'elle concoure de circonstance, j'avais l'impression de me souvenir d'une scène. Ce n'était pas le moment de faire une crise.
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t8234-nyroc-wolfen-l-h En ligne
Yuria Elwing
avatar


Messages : 242
Date d'inscription : 05/07/2016
Armes Pouvoirs : Katana Aubevenant et Nitescence, son arc.
Camp : Elfes
Race : Hybride ange-elfique.

MessageSujet: Re: Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]   Dim 24 Sep - 13:17


Quand elle passa près du chariot, Yuria en profita pour couler un regard à l'intérieur. Sans grande surprise, elle n'y trouva rien de comestible ni même de périmé - les créatures du marais se gavent avec n'importe quoi. Il ne restait que quelques vêtements déchirés et de la marchandise quelconque totalement saccagée. L'odeur âcre, puissante et abominable sentie plus tôt fit plisser le nez à la Messagère. Elle ne provenait pas seulement du chariot, dont le contenu inutilisable en avait pourtant été imprégné. Non, elle s'étendait bien plus loin que ça ! Et quand Yuria vit Nyroc baisser les yeux sur les empreintes de pas imprimées dans la boue, cela confirma aussitôt ses craintes.
D'après la profondeur et la taille des pieds de la chose, un colosse des tourbières était passé par là. Mais si seulement il ne s'agissait que de cela... Alors que Nyroc lui conseilla de presser le pas, la Demi-elfe tourna la tête sur sa gauche, plus loin derrière le chariot. L'herbe moisie avait été piétinée mais le second résidant des marais, propriétaire de ces empreintes, loin d'être stupide, semblait ne pas s'être aventuré sur la route boueuse.
Il avait probablement été devancé de peu par un prédateur d'une tout autre dimension...


- Non. Pas de précipitation, répondit la Messagère, dont les pupilles azurs vinrent se poser sur le dos du blond. Contentez-vous de ne surtout pas déborder de la route lorsque celle-ci est bien visible et d'avancer en faisant le moins de bruits possibles, le conseilla-t-elle à voix basse.

Lentement, la Messagère de la Lumière fit glisser le Katana Aubevenant hors de son fourreau. L'arme n'émit qu'une faible note métallique avant de dévoiler au grand jour sa splendide lame dorée.
Yuria épia la brume épaisse qui les entourait sans jamais dévier du chemin de moins en moins carrossable. N'importe quel véhicule aurait fini par s'embourber là-dessus, et la visibilité réduite par la nappe opaque à cinq misérables mètres n'arrangeait pas du tout les choses pour les malheureux conducteurs. Tout cela donnait la forte impression d'évoluer dans un nuage d'eau croupie, car l'odeur qui s'en dégageait n'avait absolument rien d'alléchant.
Au cours de leur évolution dans cet environnement glauque, les insectes s'en donnaient à cœur joie, notamment les moustiques dont le bourdonnement agaçant harcelait sans cesse les voyageurs. A plusieurs reprises, Yuria prêtait grande attention aux formes menaçantes qui pénétraient dans son champ de vision réduit. Le plus souvent il s'agissait de branches débordantes, dont les extrémités inoffensives et dégarnies de feuilles laissaient faussement croire à de longues griffes affilées prêtes à lacérer tout ce qui oserait s'en approcher. Parfois, elles donnaient l'impression de se rapprocher presque imperceptiblement, mais l'épaisseur trompeuse de la brume couplée aux déplacements intempestifs des aventurier(ère)s formaient à eux seuls cette illusion quasi-parfaite.
Les longues oreilles de la Messagère parurent frémir à l'écoute d'un mouvement à proximité. Elle crut bien entendre la surface d'un point d'eau onduler, à une petite poignée mètres sur sa droite.


- ...

Yuria ne commit pas l'erreur stupide de s'arrêter. Elle continua son avancée en invitant Nyroc à faire de même, non sans placer son index tendu devant ses lèvres pour lui faire signe de ne pas souffler le moindre mot.
Au cœur de cette brume, les créatures des marais ne se fiaient pas à leurs yeux. Elles utilisaient leur odorat, se fiaient le plus souvent aux sons produits par les pas des intrépides aventuriers ou, plus rarement encore, suivaient la chaleur des corps en mouvement.
Ainsi si aucun son ne provenait d'en face, la demi-elfe ne devait interrompre la marche sous aucun prétexte. Pourtant, elle enfreignit cette règle vitale en tendant le bras à l'horizontal, bloquant ainsi le chemin à son compagnon de route, les yeux baissés sur le sol.
Un tapis d'une mousse épaisse, agrémenté de quelques branches pointues, remplaçait toute la largueur du chemin sur trois mètres de long. La boue brillait presque par son absence, remplacée par une molle végétation plutôt envahissante et par quelques fleurs d'un beauté farouche. En outre, les eaux sales du marais avaient creusé des petites mares sur l’irrégularité de cette parcelle suspecte...
Yuria tourna la tête vers Nyroc et hocha doucement la tête.


- Il va nous falloir traverser, chuchota-t-elle. Arrangez-vous pour appuyer vos pas le moins possible. La mousse est naturellement glissante mais ce n'est pas ce qui m'effraie le plus ; on ne sait pas ce qui peut se cacher là-dessous, expliqua la guide en pointant son index vers le bas.

Pas de boue à cet endroit-là ? Cela n'augurait rien de bon.
La demi-elfe trouvait les plantes qui avaient poussés sur cette petite parcelle inopinée un peu trop attrayantes à son goût...
Par le passé, elle se serait bien risqué à les cueillir pour les étudier mais, désormais, en territoire presque inconnu, elle optait d'abord pour la méfiance.


Dernière édition par Yuria Elwing le Jeu 5 Oct - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Chanceux amnésiqueavatar


Messages : 714
Date d'inscription : 25/01/2014
Armes Pouvoirs : épée et gants griffus
Camp : âme libre
Race : Humain

MessageSujet: Re: Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]   Dim 1 Oct - 15:41

J'avais suggéré à Yuria de partir au plus vite de cet endroit. La trace de pas laisser au sol m'avait dit très clairement de prendre la fuite. Yuria avait opté une options plus calme, elle me disait très clairement de ne pas nous précipiter. Je ne la comprenais pas, mais, elle voulait qu'on faisaient le moins de bruit possible. J'allais protester, mais, la grosse empreinte m'avait fait vite changer d'avis. Non, elle avait raison, le ou la chose qui rôder dans le coin n'était pas forcément loin. Je frissonnais à l'idée de croisé ce genre de créature. Et pourtant, j'en avais affronté des bêtes dans ce monde. Des kerberos, des garoks, et même des surimard. Des grosses bêtes qui était bien plus grande que la taille d'un adulte normal. Je ne savais pas combien pouvait faire la taille de la créature, mais, elle était bien plus grande que les autres. Je fronçais les sourcils et priais de ne pas la croiser sur la route. Yuria dégainait son arme, elle était en train à se préparer au pire ainsi dire. Je ré-affirme le maintient de mon arme. Nous continuons donc à s'avancer doucement, lentement, mais prudemment. L'idée d'avoir cette énorme créature rodée dans le coin ne faisait qu'accentuer mon inquiétude. Et plusieurs fois nous arrêtions afin d'être sur dans la pénombre qu'il ne s'agissait pas d'un monstre.

Yuria me faisait signe de ne pas s'arrêtait. C'était à croire qu'elle avait entendu quelque chose qui l'inquiéter encore plus. Ho misère pourvu qu'on s'en sort vivant. Pourquoi, il avait fallu que je décide de passer par là ma parole. Soudainement, elle stoppait la marche en mettant son bras en face de moi. Elle baissait les yeux en voyant jolie terrain bien vert. Ben mince, je croyais l'endroit remplie d'eau croupie et autre saleté. À croire que certaines choses pouvait pousser sans trop de souci. Mais la méfiance de mon amie m'avait fait vite ramener à la réalité, c'était un peu trop gros. Bien sûr, Yuria me disait très clairement pour ne pas glisser sur le chemin à prendre. À la poisse si, elle savait comme je pouvais être maladroit. Surtout, d'éviter de marcher dans la zone super joli. Au départ, tout se passer bien dans le meilleur des mondes. Nous marchions doucement, sentant bien le sol glissant.

Soudainement, j'entendis une sorte de craquement qui résonnait dans tout l’atmosphère. Dans un élan instinctif, je me retournais pour y faire face. Il n'y avait rien, la peur commençait à me jouer des tours. Au moment de me retournais, je tombais bêtement en glissant sur ce sol boueux. Je pensais que ma chute allait être discrète. ET bien non, rien ne se passait comme prévue. La zone verte, vous savez, l'endroit où je ne devais y allait. Cet endroit s'était vite mis à bouger, Voyant une espèce de créature ressemblant à un golem dégoulinant de vase. S'apprêtait à se jeter sur moi. Je roulais sur le coter, sentant le tremblait entre le contact du sol et de sa main. Je me relevais aussi vite que je pouvais. Je mettais en garde prêt à éviter la moindre attaque. Je regardais la bête, mais sans trop comprendre pourquoi. Je ressentais de la colère en mettant en garde.

- Maintenant, on fait quoi ? Il a l'air de vouloir nous mettre en pièces maintenant.

Je me maudissais moi et ma chute stupide. C'était trop bête et je ne savais pas combien de temps, nous étions ici maintenant. Nous serions près de la cote ? Aucun moyen de savoir avec cette brume répugnante. Je ne voulais en aucun cas affronter ça ! Une partie de moi voulais fuir, mais, l'autre partie voulait sa mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t8234-nyroc-wolfen-l-h En ligne
Yuria Elwing
avatar


Messages : 242
Date d'inscription : 05/07/2016
Armes Pouvoirs : Katana Aubevenant et Nitescence, son arc.
Camp : Elfes
Race : Hybride ange-elfique.

MessageSujet: Re: Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]   Jeu 5 Oct - 21:18

Quand la Messagère entreprit de poser un pied sur cette fameuse parcelle verdoyante hautement suspecte, le bruit produit par une branche piétinée, ou par un élément du décor approximativement semblable, la fit s'arrêter net !
Nyroc, quant à lui, s'était immédiatement retourné, frappé de sueur froide, le visage tendu. Yuria croisa son regard et raffermit le sien, lui intimant silencieusement de conserver son calme sans pour autant baisser sa garde. Mais comme si le malheur lui-même guettait cette occasion, l'humain... glissa lamentablement sur un misérable petit carré de boue et tomba sur les fesses - probablement dans une mare, histoire de produire encore plus de bruit.
La blonde elfique le maudit intérieurement pour avoir commis pareille bévue et, préventive, recula de deux pas avisés non sans fusiller du regard son partenaire gaffeur. Avant même de ressentir les secousses, Yuria les entendit se répandre sous terre.
Selon toute vraisemblance, une chose se dissimulait dans le sol depuis le début !
L'épaisse couche de mousse et d'herbe drue se souleva de terre en émettant un grondement sonore, faisant gicler de la boue tout azimut lors de son ascension soudaine. La métisse suivit le monstre du regard et dut lever les yeux bien haut pour fixer ses orbites, vides de globes oculaires, sombres comme des gouffres. La monstruosité répugnante, puante et caustique mesurait bien dans les cinq mètres de haut !
Yuria ne s'attendait pas à croiser pareille créature dans les marais - pas d'un gabarit aussi impressionnant, du moins. Dire que des fleurs pouvaient pousser sur une telle horreur de la nature... la demi-elfe se félicita de ne pas y avoir touché deux minutes plus tôt.
Son compagnon de route, sauvé in-extremis par ses réflexes de félin, se tint prêt à la confrontation face au géant des tourbières. Nyroc avait l'air si minuscule en comparaison du colosse !
La Messagère fléchit légèrement les genoux et adopta une posture plus adaptée à la situation, la lame de son Katana Aubevenant positionnée dans l'alignement de leur nouvel adversaire. Elle gardait les yeux rivés sur le monstre gigantesque tout en répondant à la question de son allié :


- A votre avis ? lâcha-t-elle, soudain moins patiente. Elle se rattrapa en baisant d'un ton : Vous l'avez défié en lui marchant dessus - ou plutôt en vous étalant dessus. J'imagine que nous n'avons plus le choix. Cet amas d'immondices ne nous laissera pas passer de ci-tôt ! Il ne nous reste que peu d'options...

La lame dorée fendit l'air à quelques centimètres du corps massif de la bête marécageuse. Malgré le sifflement métallique produit par ce geste, elle ne parut pas s'en offusquer.
Ce qui confirma les craintes de la Messagère : l'horreur méphitique n'avait d'yeux que pour le blond, source de toutes ses offenses !


- Je confirme : il compte bel et bien vous mettre en pièces, remarqua la Messagère. Et vous n'aurez plus besoin de faire le pitre pour le distraire.

Et elle n'avait pas employé la négation "pas" mais bien le mot "plus" !
Oui, Yuria blâmait quelque peu l'humain pour sa négligence consternante...
Le Murcrub s'élança sur Nyroc, bras écartés et gueule infâme - d'où s'échappait une odeur d'une âcreté sans nom - grande ouverte. Il n'était pas bien agile mais, contrairement à l'adversité, savait se mouvoir à merveille au beau milieu de la glaise environnante et des éventuels sables mouvants.
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Chanceux amnésiqueavatar


Messages : 714
Date d'inscription : 25/01/2014
Armes Pouvoirs : épée et gants griffus
Camp : âme libre
Race : Humain

MessageSujet: Re: Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]   Mer 11 Oct - 15:53

Là, j'avais vraiment gaffé sur ce coup-là. Je me maudissais d'être aussi maladroit, surtout de venir dans un endroit aussi dangereux. C'était trop tard d'avoir des remords pour le coup. Là, on avait un gros morceau qui s'était montré très violant envers nous pour le coup. J'avais beau demander à Yuria ce qu'on allait faire là maintenant, ça réponse n'était pas une source de motivation. En fait, c'était assez dégueulasse ce qu'elle disait aussi.

Vous l'avez défié en lui marchant dessus - ou plutôt en vous étalant dessus. J'imagine que nous n'avons plus le choix. Cet amas d'immondices ne nous laissera pas passer de ci-tôt ! Il ne nous reste que peu d'options..."

- Mais je n'aie même pas mis un seul pied, je suis tombais juste à coter de lui.

J'étais à a foi confus, mais, j'étais surtout assez paniqué surtout oui. Non seulement, je lui disais la vérité. En plus de ça, je la voyais en train d'agiter son épée pour voir si, il était focalisé sur moi ou sur nous. La confirmation de Yuria ne me rassurait encore moins. En fait, je n'étais absolument pas d'accord avec ce qu'elle disait.

- Je confirme : il compte bel et bien vous mettre en pièces, remarquait la Messagère. Et vous n'aurez plus besoin de faire le pitre pour le distraire.

- Il n'est pas question que je meurs dans les bras du gros

Comme je le disais, j'étais un peu en panique, mais mes souvenirs avaient resurgi pendant un laps de temps. Je ne sais comment, je me voyais en train d'éventrer un surimard, une sorte de grosse écrivisse. Je sentais une sorte de colère bestial se refouler en moi. Je serrais des dents en voyant ce géant fonçais sur moi. Mon épée étant déjà dans mes mains, j'enveloppais d'une aura rouge, mon booste était actif. Je sautais complètement sur lui, libérant de l'énergie dans mon arme. La lame s'était mis à luire avant de ce rallongé de quelques mètres. Je serrais des dents en voyant ce géant fonçais sur moi. J'utilisais la boue sur le sol pour amortir ma chute et glisser par la même occasion. Le géant qui n'avait pas réussi à m'attrapait, se retournait vers moi avant de foncer à nouveau. Mais dans son mouvement, il perdait l'équilibre à son tour. Il tombait dans l'un de trou d'eau vaseuse.

Je regardais la scène de manière calme mais, mon regard ce montré impitoyable. Je regardais Yuria, avant me rapprochais d'elle rapidement. Je passais devant elle en désactivant les technique enclenchait.

- Il faut bougée, le temps qu'il se remet de sa chute. On devrait avoir le temps de le semer.

Je ne rangeais pas mon arme mais, je restais attentif à un retour en force du gros. Je ne voudrais pas le tuer, juste l'écarter de notre traverser.
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t8234-nyroc-wolfen-l-h En ligne
Yuria Elwing
avatar


Messages : 242
Date d'inscription : 05/07/2016
Armes Pouvoirs : Katana Aubevenant et Nitescence, son arc.
Camp : Elfes
Race : Hybride ange-elfique.

MessageSujet: Re: Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]   Jeu 12 Oct - 23:24

Le blond réagissait à ses petites piques comme un enfant fraîchement réprimandé - et apparemment guère habitué à cela. Cette simple réaction fit sourire la Messagère. Il était presque difficile de prendre cette situation au sérieux tant elle frisait l'absurde. Yuria pouffa presque de rire ; elle s'en abstint de justesse en suivant du regard la grosse masse puante des marais poursuivre le pauvre humain.

- Vous pensez sérieusement que je vais rester ainsi les bras croisés à vous regarder vous faire embrasser par... votre ex-paillasson ? s'amusa-t-elle, le temps de la brève cavalcade.

Celle-ci se termina par une remarquable acrobatie du prétendant.
Yuria, spectatrice temporaire, ne put retenir un sifflement admiratif devant pareille prouesse. Tandis que le Murcrub trébuchait, son gros pied dégoulinant de vase enfoncé dans une crevasse inopinée, la demi-elfe suivit son ami blond du regard. Quelque chose dans l'attitude de son compagnon amnésique avait changé. Son air de gamin offusqué s'était brusquement transformé en une mine plus froide, sérieuse et attentive aux dangers environnants. L'espace d'un court instant, il parut plus mature et plus... létal. L'aura magique qui entourait Nyroc se dissipa le temps d'un soupir.
Yuria cligna des yeux, comme légèrement hébétée, puis l'humain passa devant elle en émettant une théorie plus ou moins sensée sur la situation peu enviable de leur ennemi et l'opportunité qu'elle représentait pour pouvoir battre en retraite.
La blonde elfique haussa les épaules et le suivit, pressant le pas pour parvenir à suivre sa marche. Elle tenait toujours son Katana Aubevenant et, comparé à son allié, n'avait pas vraiment l'air d'avoir envie de le rengainer.


- Je vous tire mon chapeau. J'allais vous venir en aide quand j'ai eu la chance de pouvoir admirer ce bond prodigieux... cela vous arrive-t-il souvent de libérer votre énergie d'une manière aussi soudaine pour produire ce genre d'exploit ? lui demanda sincèrement la Messagère.

Elle coula un regard par-dessus son épaule, en direction du monstre dont les mains visqueuses semblaient plongées dans la boue. Pour une raison obscure, il n'avait pas l'air de chercher à se relever. Un colosse composé essentiellement de terre humide et de mousse parasitaire pouvait-il se fouler la cheville ?
C'était la question que se posait Yuria sans trop y croire...


- La réaction du Murcrub me semble bien suspecte, Nyroc...

L'intriguée se tourna pour adresser ces mots à son compagnon de route quand elle sentit une vibration plutôt discrète se propager sous ses pieds. En prime, le sol parut onduler, un peu comme au passage d'une vague. Puis la demi-elfe comprit ; elle vit de gros doigts se former à partir de la vase et foncer en catimini tout droit vers les appuis de l'humain. A la place de Nyroc, Yuria n'aurait pas pu les voir venir, mais depuis sa position...
Sans plus attendre, aussi rapide que son surnom de Flèche Postale le sous-entendait, la Messagère dévora à grandes enjambées la distance qui la séparait de son allié !


- Sautez ! Tout de suite !

Sa lame dorée siffla au contact de l'air et, suite au geste ample et vif de sa propriétaire active, anticipa l'attaque sournoise du Monstre marécageux. Quant l'énorme main de ce dernier jaillit sous les pieds de l'humain pour l’attraper - et à fortiori l'attirer sous terre -, la frappe en taille de Yuria l'intercepta. L'efficacité de ce coup-là reposait autant sur la réactivité de Nyroc que sur la confiance que la demi-elfe avait en lui. Simple : s'il ne sautait pas à temps, il perdait ses jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Chanceux amnésiqueavatar


Messages : 714
Date d'inscription : 25/01/2014
Armes Pouvoirs : épée et gants griffus
Camp : âme libre
Race : Humain

MessageSujet: Re: Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]   Ven 20 Oct - 16:44

Je ne savais plus trop qui j'étais et surtout de ce que j'avais fait. Et pourtant, je ressentais toujours cette rancune, cette colère qui me paraissait bien silencieuse. Les souvenirs que j'avais vus m'avaient montré un moi, bien plus en colère, mais, bien plus féroce. Ce gars-là, n'avait vraiment pas peur de salir les mains, d'affronter un truc plus gros pour protéger quelqu'un. Surtout que cette personne-là, il avait tout donné pour sauver une fillette d'un gros crustacé. Et moi dans tout ça, je m'étais juste contenté de lui couper la jambe et de me rappeler ces moments du passé. Je ne savais plus trop quoi pensée de tout ça, même Yuria était impressionné par cette prestation. Pourtant, j'avais l'impression que ce n'était rien du tout. Il n'avait rien qui me paraissait anormal dans ce que j'avais fait. Juste mon corps qui avait réagi instinctivement, lui qui savait reconnaître la sensation d'un combat et celui du repos.

- Je vous tire mon chapeau. J'allais vous venir en aide quand j'ai eu la chance de pouvoir admirer ce bond prodigieux... cela vous arrive-t-il souvent de libérer votre énergie d'une manière aussi soudaine pour produire ce genre d'exploit ?

- He bien, je ne sais pas moi-même. Tout ce que je sais, ce que je sais me battre et faire certaine chose avec cette énergie. A croire qu'avant, mon gout pour la survie était très développé.

Nous avions continuent à marcher, assez vite comparé au début de notre traversée. Je n'avais rengainé mon arme pour la simple raison : les monstres. S'il avait une espèce de golem de vase ici, je ne sais quoi il pouvait avoir ici. Je voyais Yuria regarder la créature que nous avions délaissée. Elle semblait inquiète, pour ma part, je ne me contentais juste de regarder devant pour ne pas avoir une surprise. Soudainement, je ne comprenais pas pourquoi elle sortait son arme avant de me crier dessus.

- Sautez ! Tout de suite !

- Hein ?!

Je voyais Yuria en train de donner un coup de taille vers mes jambes. En baissant mes yeux, je voyais une espèce de grosse main sortir. Mon aura se développait à nouveau en enveloppant de sa puissance. Je bondissais, sentant la lame passer piler sous mes pieds. Je voyais le coup se terminer vers la main du monstre. En me posant à côté d'elle, je regardais le monstre de manière agacé. Je chargeais mon arme d'énergie avant de frapper le sol. Une vague d'énergie foncée droit sur lui. La vague lumineuse le percutait de pleins fouets avant de lui envoyer une seconde bien plus puissante. Le monstre semblait complètement déstabilisait, à croire qu'il essayait de lutter pour ne pas sombrer. Il s'affalait complètement sur le sol, en émettant des sortes de grognement.

- Merci de ne pas m'avoir fauché les pieds.

Je la regardais de manière un peu sous le choc, j'avais quand même éviter de me faire amputé les deux jambes. En voyant qu'on avait une chance de fuir. Je lui faisait signe de me suivre. Cette fois-ci, je comptais bien finir cette traverser. ET surtout en vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t8234-nyroc-wolfen-l-h En ligne
Yuria Elwing
avatar


Messages : 242
Date d'inscription : 05/07/2016
Armes Pouvoirs : Katana Aubevenant et Nitescence, son arc.
Camp : Elfes
Race : Hybride ange-elfique.

MessageSujet: Re: Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]   Sam 21 Oct - 21:29


Le saut salvateur de Nyroc l'extirpa de ce mauvais pas.
Il n'en fut pas de même pour le membre vaseux du Murcrub, qui retomba dans un "splatch" ignoble au beau milieu de son environnement du même acabit. Son propriétaire massif n'émit aucun râle lorsqu'il perdit son énorme main - celle-ci disparut avalée dans le sol, comme s'il s'agissait de sables mouvants.
Yuria continua sa course juste derrière son compagnon blond, encore situé dans les airs. Le Katana Aubevenant se purgeant de la boue après le passage d'un éclair de magie le long de son acier doré, la Messagère se remit en garde, immédiatement tournée face à la créature des marais.
Entretemps, Nyroc retomba au sol, intact, puis frappa sourdement la gadoue en s'aidant de ses facultés spéciales. Il en résulta une onde de choc d'énergie dont l'impact finale troubla le Murcrub dans son intégrité. La contre-attaque ne s'interrompit pas en si bon chemin ; Nyroc, particulièrement véloce, lui envoya une seconde vague d'énergie encore plus dévastatrice que la précédente.
Décidément ! Yuria avait bien fait de terminer sa course dans le dos de l'humain.
Le monstre, quant à lui, n'eut pas cette chance. Frappé de plein fouet à deux reprises, il s'écroula dans la boue en grondant de douleur.
La sabreuse riva ses prunelles d'azur sur son interlocuteur. Il avait l'air un tantinet contrarié, voire légèrement sous le choc.
Allait savoir pourquoi ?


- Remerciez plutôt en silence votre temps de réaction, répliqua la Messagère. Si je n'avais pas pris ce risque, vous auriez perdu la vie, noyé dans la boue en moins de trois minutes. Là-dessous, je n'aurais absolument rien pu faire pour vous repêcher.

Elle haussa un sourcil devant la tenue de son compagnon éclaboussée par la boue. Forcément ! Comment aurait-il pu en être autrement après avoir bondi aussi saut, puis en étant retombé si violemment sur le sol ?
Yuria se consola mentalement en considérant que cela lui donnait un air un peu plus sauvage, beaucoup moins candide - ce qui était loin d'être le cas lorsqu'il se mettait en colère, elle devait bien l'admettre.


- Vous auriez grand besoin d'un bain, Nyroc. Vous sentez ce curieux mélange d'excréments qu'on emploie comme engrais. Je pourrais presque me servir de vos habits pour y faire pousser des plantes médicinales, gloussa la demi-elfe, un poing devant la bouche pour étouffer son rire.

Il valait mieux en rire qu'en pleurer, non ? Et l'air déterminé de son compagnon en rajoutait une belle couche ! Les joues rouges, Yuria se retint d'éclater de rire. Elle avança comme son humain de compagnie le souhaitait, une main plaquée contre le ventre, les épaules prisent de quelques sursauts dues à cette hilarité contenue.


Dernière édition par Yuria Elwing le Lun 30 Oct - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nyroc Wolfen
Chanceux amnésiqueavatar


Messages : 714
Date d'inscription : 25/01/2014
Armes Pouvoirs : épée et gants griffus
Camp : âme libre
Race : Humain

MessageSujet: Re: Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]   Dim 29 Oct - 15:55

He ben, j'avais évité de justesse de me faire enfoncer six pieds sous terre. Pour ma part, je devais quand une dette envers Yuria. Enfin, une dette est une dette, peu importe comment elle était rendue. Par contre, j'en avais fait de la pâté du gros tas de boue. Et de a boue, ce n'était pas ce qui en manqué ici. Non, je n'avais pas tardé en être recouvert à force d'envoyer des vagues d'énergie. J'en avais pleins partout sur mes habits. Je puais la boue et je ne sais quoi, ne vaux mieux pas y penser. Après Yuria avait dit quelque chose de "sympathique". Je la regardais en train de moquer de moi.

- Ha ha ! Oui on peut dire que avec tout ça, on pourrait faire poussé je ne sais quoi comme plante. Enfin tant qu'elle me cherche pas à me manger.

Je disais quelque chose pour rebondir sur le sujet. Et cette fois-ci, j'avançais calmement dans ce coin-là. J'avais eu ma dose d'action pour aujourd'hui. Et ma dose de souvenirs, je regardais un moment, mon épée et mes équipements. Je repensais à ce souvenir en question. J'étais sacrément farouche à ce moment-là. Ce n'était pas la première fois que j'avais réagi de cette manière. Je me demandais si, tout ce que j'avais fait à ce moment-là. Tout ce que j'avais affronté, ressentie jusque-là, je cherchais à me racheter ? Je haussais des épaules avant de voir que Yuria avait du mal à rire. En fait, là voir en train de rire était presque beau. Sauf que le paysage gâchait toute la scène.

- En tout cas, je ne connais rien en fleur mais, je peux dire qu'une fleurs ne devrait pas rester dans un marais.

Après avoir marché pendant une bonne grosse demi-heure voir plus. On avait fini par arrivée au bout du chemin. L'atmosphère du marais devenait de mois en moins oppressante. Au fait, on commençait sortir de ce marais. Je commençais à me détendre petit par petit. On commençait voir un peu plus le ciel bleu et la mer. Je n'avais jamais un tel spectacle, je souriais heureux d'être encore en vie. Et je remerciais intérieure Yuria de m'avoir aidé. Mon instinct me disait clairement qu'on allaient trouvé quelque chose bien plus des lieux. Et aussi à me lever, je sentais bien l'odeur de fiente sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t8234-nyroc-wolfen-l-h En ligne
Yuria Elwing
avatar


Messages : 242
Date d'inscription : 05/07/2016
Armes Pouvoirs : Katana Aubevenant et Nitescence, son arc.
Camp : Elfes
Race : Hybride ange-elfique.

MessageSujet: Re: Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]   Lun 30 Oct - 19:35

Pendant qu'elle riait, Yuria restait malgré tout attentive à tout ce qui l'entourait, notamment ce brave Nyroc. Et le regard de ce dernier couplé à ses mots ne laissèrent pas la Messagère de marbre, loin de là. Son compagnon de route était un blagueur, mais la dernière de ses phrases n'avait rien d'une plaisanterie. En l'écoutant parler de "fleur qui n'avait rien à faire dans un marais", la métisse comprit aussitôt de quelle fleur dont il voulait parler.
Le rouge de la timidité lui monta au joue quand elle se figea. La pauvre dut se forcer à avancer en suivant son camarade aventurier.


- Vous alors..., marmonna-t-elle en baissant les yeux pour fuir ceux de Nyroc. Même si vous n'avez pas tort à ce propos, reprit-elle en bafouillant, le regard encore fuyant. Pressez le pas ou je risque vraiment de me servir de vous comme d'un engrais !

Maudits soient les compliments et les flatteries de ce genre !
Yuria dut se faire violence pour calmer les battements de son cœur. Elle n'était visiblement pas prête de vaincre son petit défaut... Si Nyroc venait à découvrir cette faiblesse, la demi-elfe serait probablement à sa merci. Une éloge subtile et paf ! la gêne repointerait le bout de son nez et la perturberait sur-le-champ.
En toute honnêteté, Yuria doutait fort de pouvoir développer une immunité à ce type... d'assaut.
Elle ne voyait pas du tout comment s'en départir. Même en y réfléchissant frénétiquement tout le long du chemin, elle n'avait trouvé aucune solution à ce problème. Bien au contraire, son imagination un peu masochiste ouvrit de nouveaux horizons parfaitement désastreux sur l’affreuse perspective de se découvrir un jour dotée du pouvoir d'empathie. Par les Déesses Elfiques ! ce serait vraiment la fin de tout. Sonder bien malgré elle une personne pour deviner ses pensées - celles qui concerneraient bien évidemment l'empathe en question - la chamboulerait sans même que la personne en question lui adresse le moindre compliment.
Yuria déglutit et fit le vœu en silence - non sans adresser une courte prière à ses divinités - de ne jamais obtenir un pouvoir de cet acabit. Elle aimait la lumière mais certainement pas à ce point !
La métisse leva les yeux au ciel en signe de consternation et en découvrit incidemment sa magnificence azurée. Elle vit sous ses yeux fascinés la ligne formée par l'horizon qui séparait impeccablement la mer des cieux. Le marécage était derrière eux, maintenant.
Elle sourit, oubliant sa dernière crise de timidité.
L'aventure continuait sous un climat de bonne augure. A quoi bon continuer de se faire des cheveux blancs avec des peurs irrationnelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les réminiscence du passé ! Je te sauverai d'ici. [PV Yuria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
» Il est de retour ... Mais que s'est il passé depuis 3ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réinvente la Destinée :: Le nouveau monde :: Le marais-