Réinvente la Destinée

Vous aviez déjà une vie ? Oubliez la car dans ce nouveau monde, c'est un autre destin qui vous attend.
 

Partagez | 
 

 Retour à la ZA [RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Retour à la ZA [RP solo]   Mar 26 Déc - 8:43


Le point d'impact


Le Marais

En solo



Un rapide pas de côté, pour éviter l'imposant membre mou mais néanmoins mortel, suivi d'un saut en arrière. Utiliser le revolver était trop dangereux; les gaz inflammables pourraient causer une explosion incontrôlée, et le bruit de la détonation pourrait attirer d'autres prédateurs en nombre important. Mais elle avait l'avantage, alors autant le conserver...

Le Murcrub qui avait tenté de l'attraper pour la noyer sous l'eau stagnante des marais était mal en point; ses membres ployaient sous leur propre poids et menaçaient de s'effondrer d'eux-mêmes en s'arrachant du corps principal, affaiblis et endommagés en plusieurs points. La masse centrale, également, avait subi de lourds dommages. Il était probable qu'elle avait attaqué d'autres voyageurs récemment, mais que ceux-ci s'étaient âprement défendus - au point de lui infliger des dégâts importants. Mais, au vu des restes de corps en putréfaction, d'armure et de divers équipements encore enchevêtrés avec les nombreuses mousses et racines qui formaient le Murcrub, le combat ne s'était pas achevé en leur faveur...

Trayx attrapa deux couteaux dans chaque main, qu'elle imprégna d'énergie incendiaire en faisant bien attention à ne pas en décharger même la plus petite fraction dans son environnement, toujours pour ne pas faire sauter d'éventuelles poches de combustible, aérien, liquide ou minéral. Puis, d'un mouvement vif, elle les lança pour qu'ils aillent se planter au niveau des points déjà affaiblis du monstre végétal. Les Murcrubs étaient particulièrement lents; ils comptaient plus sur l'effet de surprise, leur force impressionnante et leur incroyable résistance que sur une quelconque vivacité pour tuer. La grande créature ne chercha donc même pas à éviter les lames qui s'enfoncèrent sans la moindre difficulté dans son corps mou; pour lui, de simples bouts de métal ne représentaient pas la moindre menace, à moins d'être suffisamment énormes pour lui trancher les membres - ce qui était très loin d'être le cas pour les couteaux.

Mais il n'eut pas le temps de faire un pas de plus avant que chacun des quatre projectiles ne décharge brutalement l'énergie qu'ils contenaient sous la forme d'un torrent de flammes qui l'embrasa presque intégralement. Le Murcrub paniqua, vacilla sur le sol traître des marais; il s'était éloigné des points d'eau stagnante en poursuivant Trayx, et l'air lui-même - saturé en gaz inflammables - prenaient le relais sur l'attaque initiale pour amplifier la flambée et continuer de le brûler vif. Comprenant que sa vie atteignait très probablement son terme, le géant végétal tenta de foncer vers son ennemie; mais ses jambes, déjà affaiblies, cédèrent progressivement sous son poids jusqu'à s'effondrer complètement en une masse informe de plantes carbonisées. L'entité persista tout de même, commençant à ramper en direction de la Chasseresse; mais ses bras eux aussi s'effritaient rapidement, si bien que le Murcrub ne fut bientôt plus qu'un tas aussi brûlant et nauséabond que mort de végétaux réduits en cendres.

L'Âme Libre contempla quelques minutes l'agonie de la créature puis, prise de pitié, se décida à l'achever en décapitant proprement sa tête déjà bien entamée par les flammes; elle ne savait vraiment si un tel adversaire mourrait de la perte de sa tête - il s'agissait après tout d'un amoncelas vaguement organisé d'organismes végétaux, sans aucune centralisation d'un système nerveux ou autre - mais cela lui suffisait amplement. La guerrière fouilla rapidement les cendres, récupérant ses lames avant de les frotter sur ses étoffes de camouflage avant de continuer sa route, toujours avec prudence.

Elle n'était pas venue ici pour faire du tourisme, ni pour une chasse au monstre... et le temps pressait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à la ZA [RP solo]   Jeu 28 Déc - 5:22


Le point d'impact


Le Marais

En solo



Il fallut plusieurs heures supplémentaires à la Chasseresse pour retrouver le fameux sentier; un chemin à peine visible, qui passait sur une zone à peu près sèche mais entourée de tourbières acides et - pour changer - nauséabondes. Quelques arbres rachitiques mais assez hauts parvenaient à survivre dans cet environnement hostile, et leurs branches fines tombantes rajoutaient encore au spectacle morbide de l'endroit. Un brouillard épais complétait le tableau, si on excluait les insectes volants qui volaient en tous sens. Trayx était très, très heureuse d'être à l'abri de tout cela à l'intérieur de son armure. Les sens toujours à l'affût, elle progressait assez vite malgré l'environnement chaotique; sa vue perçante lui permettait de repérer les remous dans le brouillard, caractéristiques d'un obstacle proche - ou d'un éventuel mouvement suspect, mais pour l'instant, l'endroit semblait calme.

La guerrière marchait debout, bien droite, les mains serrées sur ses couteaux de combat. Son ouïe ne percevait que le bourdonnement incessant des insectes, et l'impact léger à peine perceptible de ses propres pas sur le sol mou. Cependant, un étrange reflet attira son attention; la Chasseresse leva instinctivement ses lames, prête à ses défendre, même si la lueur rouge vive semblait éloignée de plusieurs mètres sur sa droite - et surtout, complètement immobile. Trayx garda son calme, et se contenta de commencer à contourner la chose; pas question de laisser un objet ou un organisme potentiellement dangereux dans son dos sans l'avoir préalablement identifié - et neutralisé, si cela s'avérait nécessaire.

L'Âme Libre gardait les yeux fixés sur l'étrange anomalie, tout en gardant ses autres sens en éveil en prévision d'une éventuelle menace extérieure, puis commença à s'approcher de la lueur; ses premiers pas furent hésitants, puis rapidement décidés, réguliers, toujours légèrement en biais par rapport à la source. Peu à peu, Trayx levait ses lames, prête à frapper en faisant déferler sa puissance intérieure si cela s'avérait nécessaire; mais cela fut cependant tout à fait inutile. Lorsque la Chasseresse fut assez proche pour que le brouillard la laisse enfin voir ce qui produisait la lueur rouge, la guerrière se retrouva nez à nez avec un Stymphale, dont les yeux d'un vermillon vifs reflétaient fortement le peu de lueur environnante. L'animal était grand pour son espèce; enroulé autour d'un tronc mort, il mesurait plus d'une quinzaine de mètres de long. Complètement immobile, il fixait la jeune femme en armure de ses pupilles fendues, ne bougeant même pas la tête lorsque la guerrière se déplaçait.

Ce type de reptile n'était pas dangereux en soit; il n'était agressif que lorsqu'il tuait des proies destinées à la nutrition, et ne développait pas d'instinct territorial, et ne s'attaquait pas à des entités dangereuses. Trayx lâcha un léger soupir puis baissa ses lames, mais ne recula pas tout de suite. Elle resta quelques secondes de plus à regarder le grand serpent, dont les écailles d'un bleu majestueux faisaient ressortir le vert de ses plumes et le rouge de ses yeux. Une belle bête; la Chasseresse revint cependant vite à ses préoccupations. Le temps de l'admiration était passée, et elle tourna les talons avant de reprendre son chemin. Mais elle ne put faire que quelques pas avant de percevoir du mouvement dans le brouillard, ainsi que des bruits de pas qui s'approchaient dans toutes les directions.

Ils étaient là.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à la ZA [RP solo]   Ven 29 Déc - 16:43


Le point d'impact


Le Marais

En solo



Des Iwilds; une bonne vingtaine, au bruit de leurs pas. Et ils n'étaient probablement pas venus pour l'accueillir chaleureusement. Avec de la chance, ils n'étaient pas de ceux qui l'avaient vu arriver de manière fracassante dans ce monde, et elle pourrait tenter d'éviter une confrontation directe. Dans le cas contraire... et bien, elle pourrait tester l'efficacité de son entraînement, après plusieurs semaines sans véritable confrontation. La Chasseresse resserra sa cape de camouflage autour de ses épaules, cachant ses lames - même si l'imposante épée qui lui barrait le dos était clairement visible.

Trayx resta immobile, de même que le Stymphale derrière elle; les autochtones batraciens, eux par contre, semblaient avoir été énervés; probablement pour l'intrusion sur leur territoire, ainsi que les flammes dégagées par la combustion du Murcrub désormais en cendres. La première fois qu'elle avait eu affaire à eux, la Chasseresse avait immédiatement réagi de manière agressive; elle avait massacré d'une dizaine d'entre eux de tirs à la tête bien placés avant de s'enfuir. Mais elle venait alors tout juste d'atterrir en Edengardh, désorientée et affaiblie; elle s'était défendue contre une menace immédiate. Elle avait pris ces créatures pour des aliens belliqueux, avant de se rendre compte plusieurs semaines plus tard qu'elle était l'étrangère dans un monde complètement différent. Mais cette fois, cela ne se passerait pas de la même manière; ou du moins, l'espérait-elle.

Les Iwilds l'encerclèrent rapidement, formant deux ellipses concentriques alternées; ils étaient armés de manière sommaire. Des lances, des haches, des épées, et même des arcs. Rien de très impressionnant, mais leur nombre les rendait tout de même dangereux. Trayx sentit ses muscles frémir, et sa colonne vertébrale crépiter d'énergie; son instinct préconisait la prudence, son corps était déjà prêt à faire déferler l'énergie sous forme de foudre ou de feu pour en finir rapidement. Mais l'Âme Libre ne voulait pas faire de mal à ceux qui ne faisaient que défendre leurs terres contre d'éventuels envahisseurs. Attendre... il fallait encore attendre.

Les batraciens parlaient entre eux à voix basse, prononçant des mots que la Chasseresse n'avait entendu qu'une seule fois dans sa vie; un langage complètement étranger au sien, mais dont le ton était reconnaissable. La suspicion, la colère, le mépris. La peur, aussi. Trayx devait agir vite avant qu'ils ne prennent une décision regrettable, mais avec tact et douceur pour ne pas les effrayer plus encore. Elle leva doucement les mains pour les mettre en évidence, à hauteur d'épaule, et les Iwilds s'agitèrent encore un peu plus en tendant leurs armes vers elle.

- Ne bouge pas, étranger ! Ou tu rejoindras les autres dans l'estomac d'un Garob !

L'un d'eux au moins connaissait donc la langue commune; la Chasseresse s'immobilisa, puis posa ses mains sur son casque, de part et d'autre de sa tête en ayant pris soin d'appuyer sur la commande de déverrouillage à l'intérieur de son gorgerin. Un bruit de dépressurisation retentit, et cette fois les Iwilds reculèrent légèrement; ils n'étaient pas habitués à ce genre de technologie, mais ils ne perdirent pas courage pour autant. Ils n'étaient pas effrayés, seulement prudents.

- Je ne suis pas une menace. Je suis en voyage.

Bon sang, quelle odeur ! Trayx eut un haut le cœur dès la première inspiration de l'air fétide des marais; le mélange de brûlé, de chair en décomposition et d'autres matières en putréfaction liés à l'eau stagnante était tout sauf ragoûtant. La Chasseresse prit sur elle cependant, et garda un air avenant alors qu'elle enlevait son casque pour l'attacher à sa ceinture tactique, à sa hanche gauche. Avoir le visage découvert facilitait grandement les échanges sociaux, surtout lorsque l'interlocuteur manquait de confiance envers vous. Cela permettait de prouver sa sincérité et sa bonne volonté.

- Tu as tué le Murcrub... bien fait pour lui. Mais tu as allumé le feu ! Le marais craint le feu, il ne doit pas être invoqué n'importe comment !

- Je l'ai fait pour me défendre; rien de plus. Et les flammes n'étaient pas dangereuses; regardez, le Stymphale derrière moi n'a même pas bougé.


L'Iwild qui avait parlé s'approcha doucement de Trayx, alors que les autres restaient stoïquement à leur place; ils semblaient s'être calmés depuis que celui qui était probablement leur chef avait répondu à la Chasseresse. Le dialogue restait donc possible. Le leader des batraciens contourna ensuite la guerrière pour observer le serpent à plumes plus loin. Ce dernier restait toujours focalisé sur l'Âme Libre, ses yeux rouge brillant même à travers la brume. Le chef prit quelques secondes pour réfléchir, puis distribua des indications dans sa langue à ses subordonnés avant de s'adresser à la jeune femme.

- Ne restons pas là... viens avec nous, et nous parlerons sans risquer la colère des marais.


Trayx soupira intérieurement, et hocha la tête en signe d'approbation; jusque là, tout se passait bien. Elle pourrait même parvenir à soutirer des informations intéressantes à ce peuple qui connaissait bien mieux le marais que qui que ce soit d'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à la ZA [RP solo]   Sam 30 Déc - 8:07


Le point d'impact


Le Marais

En solo



Des huttes et des cabanes rudimentaires, bâties au sommet de grands arbres et soutenues par des cordes et des filets tissés à partir de fibres végétales séchées et enduites de résine pour résister au passage du temps - et notamment à l'humidité omniprésente des marais. Les Iwilds de cette tribu avaient su se montrer très ingénieux pour éviter à la fois les dangers de la surface et les inconvénients inhérents à une vie suspendue. Les différents lieux de vie étaient reliés les uns aux autres par des ponts de lianes, ou simplement par des grosses branches fixées par des cordages. Il était cependant évident que Trayx était bien trop lourde, dans son armure, pour pouvoir monter en haut sans risquer d'endommager la structure qui ne supporterait probablement pas son poids. Le chef des batraciens se contenta donc de la faire monter à l'intérieur d'un arbre mort creux donc le tronc avait été taillé pour former un escalier qui montait à une dizaine de mètres de haut. Là, une salle circulaire se logeait juste sous l'écorce du grand végétal, bien plus solide et stable que les bâtiments suspendus.

- Ne bouge pas, étrangère. Mes champions sont là, prêts à te tuer si tu représentes le moindre danger ! Je vais revenir, bientôt.

La jeune femme se contenta de hocher la tête et de s'asseoir en tailleur sur l'épais plancher. En effet, alors que le leader s'en allait, les autres restèrent sur place, discutant entre eux à voix basse dans leur langue d'origine. Leurs armes restaient baissées, mais la tension bien visible dans leurs bras et leurs mains indiquait clairement qu'ils étaient prêts à attaquer au moindre faux pas de la Chasseresse; elle avait intérêt à se tenir à carreau, si elle ne voulait pas avoir à affronter ses gardiens dans un combat sanglant. Trayx remarqua alors qu'elle n'avait toujours pas vu d'autres Iwilds à part ceux qui l'avaient amenée ici. Où étaient les femmes et les enfants ? Probablement cachés pour éviter tout incident fâcheux, et qu'ils soient mis en danger si l'intruse amenée par le chef se révélait être plus meurtrière qu'escompté.

La guerrière resta immobile et silencieuse, même lorsque certains des gardes s'approchèrent légèrement d'elle pour l'observer; l'un d'eux toucha même son armure et ses étoffes de camouflage avant de s'écarter, mais la Chasseresse ne broncha pas. Ce ne fut qu'au bout de plusieurs longues minutes que le chef revint, accompagné d'encore plus de guerriers - mais aussi de ce qui semblait clairement être une femelle et un jeune, probablement son petit. Ce dernier parla à sa mère en désignant Trayx d'un air curieux, et cette dernière lui répondit sur un ton affectueux mais prudent. Le leader parla alors à son tour, d'abord dans sa langue natale puis dans celle que son "invitée" parlait couramment.

- Étrangère, voici ma femme et mon fils. Quant à ceux qui m'entourent, il s'agit de mes guerriers - dont certains sont mes frères. Nous t'avons laissée en vie, alors tu vas parler. Si tu acceptes, nous pourrons discuter et agir avec respect, sans traîtrise.


Trayx hocha la tête en clignant des yeux, avec un petit sourire sincère et soulagé.

- Entendu, faisons comme cela. Posez vos questions, et j'y répondrai sans détour.

- Comment te nommes-tu ? Pourquoi es-tu venue ici ? As-tu croisé d'autres de notre peuples en chemin ? Et leur as-tu fait du mal ?

Trayx répondit sans même réfléchir, à la seconde où le chef avait fini de parler.

- Je suis Trayx, Chasseresse des Âmes Libres. Je me bats pour protéger les innocents et les civils, pas pour la gloire ou le pouvoir. Je suis venue ici pour récupérer un objet dans les marais, à quelques heures de marche vers le nord. Je n'ai croisé aucun Iwild à part vous, et par conséquent je n'ai fait du mal à aucun des vôtres. Cela vous suffit-il ?

Le chef sembla soulagé à son tour; il glissa quelques mots incompréhensibles à sa femme et son fils, qui sortirent de la salle, puis fit un signe de la main et ce fut les guerriers ainsi que la plupart des gardes qui firent de même; il ne resta bientôt plus que leur leader, et trois autres batraciens.

- Bien, tu as abattu un Murcrub; tu es puissante. Peu des nôtres ont accompli cet exploit - et jamais en duel. Tu es venue chercher ce que tu as oublié en partant il y a plus d'un an, n'est-ce pas ?

Trayx plissa légèrement ses yeux, de façon instinctive; ainsi, ses hôtes étaient au courant de son arrivée fracassante dans les marais, y compris de ce qu'elle avait laissé sur place en s'enfuyant. En ce cas, il devait également savoir que la Chasseresse avait tué plusieurs Iwilds ce jour là. En temps normal, un membre de son espèce aurait sur le champ attaqué la jeune femme pour cet acte, sans lui laisser la moindre chance de dialoguer.

- Oui, en effet.

- Alors tu vas pouvoir nous aider. Ce que tu cherches est gardé par Gluwi, le chef d'un autre clan. Un guerrier terrible qui opprime les miens et qui laisse ses frères chasser sur mon territoire; il sait qu'il est plus fort que nous, et que nous ne pouvons pas combattre. Mais si tu es de notre côté...

- Bien, que voulez-vous exactement ?

- Tu vas trouver Gluwi, et tu vas récupérer ce qui t'appartient; mais tu devras le faire sans tuer qui que ce soit, ni invoquer le feu ! Et tu laisseras ceci chez lui. Tu ne devras même pas être vue; sois le fantôme dans la brume, silencieuse comme la nuit et invisible comme la mort qui rôde sous l'eau. Alors, Gluwi prendra peur et nous laissera en paix.

Le chef prit un petit rouleau de parchemin dans l'une de ses sacoches rustiques, et la donna à Trayx.

- Si tu réussis, tu te feras pardonner pour les morts que tu as causées en arrivant ici. Sommes-nous d'accord ?


Trayx n'ouvrit pas le message, et l'inséra dans l'une des nombreux emplacements de sa ceinture tactique; elle se releva doucement ensuite.

- Cela me semble raisonnable; nous ferons ainsi. Comment puis-je trouver Gluwi ?

- Retourne sur le lieu de ton arrivée, puis suis le chemin qui s'enfonce dans les terres sèches du nord. Tu trouveras son village.

Trayx acquiesça, puis se dirigea vers l'une des ouvertures dans le périmètre du tronc; il fallait donc aller vers le nord, retrouver le chemin puis le village, localiser Gluwi, et accomplir sa mission. Entrée discrète et ressortie en silence, ni vue ni connue. Le genre de choses pour lesquelles la Chasseresse excellait. La jeune femme remit son casque en place, puis se pencha au-dessus du vide.

- Je serai de retour avant deux jours.

Puis elle sauta.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à la ZA [RP solo]   Dim 7 Jan - 19:16


Le point d'impact


Le Marais

En solo


Trayx était parvenue à s'approcher du village de Gluwi sans se faire voir. Afin d'être plus discrète, elle avait retiré sa cape et enduit l'extérieur de ses plaques blindées d'une mince couche de vase qui lui permettait de sa camoufler à merveille dans les ne bougeait pas la Chasseresse semblait tout simplement faire partie du décor. Approchant à la nuit tombée, la guerrière s'était faufilée entre plusieurs petites huttes; ses pas étaient lents, mesurés. Elle évitait avec soin les zones de lumière autour des quelques torches allumées pour éclairer le village tribal. Puis, dès qu'elle l'avait pu, elle avait grimpé à un arbre pour gagner en hauteur et en champ de vision. L'une des branches avait cassé sur son passage, et un jeune Iwild s'était approché en entendant le bruit ainsi causé. Trayx s'était alors complètement immobilisée dans le feuillage. L'enfant était reparti avec le morceau de bois, et la Chasseresse avait du retenir un petit soupir après avoir instinctivement retenu sa respiration pendant près de trente secondes.

Suite à cela, la guerrière était restée plusieurs minutes à quelques mètres du sol, analysant la structure du village pour en localiser le plus probable emplacement de la hutte du chef. Cette dernière était placée en position centrale, et bien mieux décorée que les autres; mais Trayx voulait également s'assurer de trouver un itinéraire qui permettrait de s'y rendre en un minimum de temps, en passant le plus loin possible des torches et en évitant les zones trop humides qui se garniraient de traces de pas lors de son avancée. Et le moindre Iwild qui remarquait qu'elles ne concordaient pas du tout avec des pieds d'un membre de leur espèce pourrait la suivre et la retrouver en quelques minutes. Lorsque cela fut fait, la Chasseresse rejoignit la terre ferme après avoir mentalement enregistré le trajet.

Bien que court, il fallut tout de même une dizaine de minutes supplémentaires à l'Âme Libre pour parcourir le chemin qu'elle s'était tracée. La faute notamment aux quelques autochtones qu'elle faillit croiser, et qu'elle dut éviter en se cachant du mieux qu'elle le pouvait - derrière des huttes, dans des arbres et buissons, ou tout simplement dans la boue lorsqu'il n'y avait aucune autre option. Malgré tout, Trayx parvint à rejoindre son objectif. Elle tendit l'oreille, mais pas un seul bruit n'émanait de l'endroit. La Chasseresse s'approcha de l'entrée principale, et s'y engouffra à la faveur de l'obscurité. Ses sens aiguisés lui permettaient de discerner son environnement malgré la très faible luminosité; des meubles rudimentaires, une couche, et deux Iwilds immobiles dont le souffle était indiscernable. Ils dormaient probablement, et leur proximité indiquait qu'il s'agissait sans doute du chef et de son ou sa partenaire.

Sur l'une des parois, des trophées étaient présents. Des têtes séchées, d'animaux ou d'Iwilds - ces derniers étant probablement des ennemis de la tribu ou des rivaux, des pierres brillantes même malgré l'obscurité, et des armes endommagées mais qui avaient visiblement servi à tuer à de nombreuses. Et, au milieu de tout ça, ce pourquoi la Chasseresse s'était aventurée si loin. Un objet qui n'attirait pas forcément l’œil; des simples plaques militaires, arborant des inscriptions rendues illisibles par la rouille et la saleté. Trayx ne perdit pas un seul instant, récupérant l'objet tout en se déplaçant à pas de loup pour déposer le parchemin que l'autre chef lui avait demandé de laisser sur place. Tout aussi silencieusement, l'Âme Libre ressortit de l'endroit et commença à se déplacer hors du village, en choisissant cette fois un autre chemin qui menait directement vers les marais. La zone était bien éclairée, mais la Chasseresse se déplaçait entre les huttes. Elle croisa plusieurs Iwilds, mais parvint à chaque fois à rester hors de leur champ de vision, ou se fondit dans les ombres et dans l'environnement en profitant de son camouflage rustique mais efficace. Si bien qu'elle parvint à n'être vue de personne.

Mais c'est alors qu'autre chose la trouva; peut-être était-ce le plus pur des hasards. Ou peut-être la créature l'avait-elle suivie bonne distance depuis plusieurs heures, voire plusieurs jours ? Quoi qu'il en fut, lorsque Trayx remarqua enfin l'Hydre des marais qui sortit d'une grande étendue d'eau pour la charger - et donc foncer directement sur le village - la Chasseresse ne put que sauter de côté pour éviter les terribles mâchoires de l'une de ses nombreuses têtes. Elle ne put cependant pas esquiver le corps massif qui la frappa de plein fouet et l'envoya voler sur plusieurs mètres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retour à la ZA [RP solo]   Sam 13 Jan - 18:37


Le point d'impact


Le Marais

En solo

La Chasseresse ne put rien faire; la créature qui venait de faire son apparition était une véritable ode vivante à la destruction et au meurtre. Sa seule charge initiale à elle seule avec tué plusieurs Iwilds, et détruit nombre de huttes et tentes sur son passage. Trayx tenta bien d'agir, de la repousser. Elle vida plusieurs barillets de son revolver, blessant gravement l'une des têtes de la chose; prenant son courage à deux mains, elle se risqua même à l'attaquer à l'aide de sa longue épée, imprégnée d'énergies acide et incendiaire au fil des assauts. Et elle pensait bien pouvoir venir à bout de la bête, après avoir complètement décapité l'une de ses extensions mortelles; mais son sursaut d'assurance fut très vite étouffé, lorsque la gorge qu'elle avait sectionné en deux déploya à une vitesse effarante deux nouvelles têtes qui lui crachèrent un jet de venin.

L'Âme Libre avait déjà vu l'effet de ce produit sur les autochtones qui en avaient été les victimes; la mort les prenait en quelques instants, sans qu'ils ne puissent espérer autre chose qu'un trépas rapide. La Chasseresse sauta de côté, et tira devant elle l'un des Iwilds qui tentait de s'enfuir. Le malheureux mourut presque sur le coup, et son cadavre servit d'amortisseur lorsque l'Hydre frappa Trayx de plein fouet, l'envoyant voler en dehors du village déjà presque entièrement rasé. Honteuse, et comprenant enfin qu'elle n'arriverait à rien face à la bête, la guerrière prit tout simplement ses jambes à son cou, avec le terrible fardeau de ce fléau sur les épaules.

Occupée par le massacre, la créature destructrice ne prit même pas la peine de la suivre; et la jeune femme choquée et contusionnée au visage ainsi qu'au corps - des blessures de pacotille en comparaison du destin des autochtones qui n'avaient pas pu fuir - décida tout de même de retourner au premier village Iwild. Là, elle retrouva le chef en place, et lui expliqua ce qu'il s'était passé. Le leader autochtone fut visiblement bouleversé d'apprendre une telle nouvelle; certes il s'agissait d'une tribu rivale et agressive, mais il ne souhaitait pas pour autant la voir disparaître. Trayx fut rapidement congédiée, et les gardes qui l'escortèrent à la sortie du village lui firent bien comprendre qu'elle n'était désormais plus la bienvenue sur place; elle était un symbole de malheur, qui serait traqué à vue par les guerriers.

La Chasseresse n'en fut pas offusquée; elle ne croyait pas à la malchance de cette manière, mais elle pouvait comprendre ce genre de réaction. Elle resta donc silencieuse et prit la route pour retourner à Chikagaï, rendue morose et frustrée par ces événements qui avaient démontré sa totale incapacité à lutter face aux forces de la nature telle que cette immonde créature qui avait massacré un village entier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retour à la ZA [RP solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour à la ZA [RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réinvente la Destinée :: Le nouveau monde :: Le marais-