Réinvente la Destinée

Vous aviez déjà une vie ? Oubliez la car dans ce nouveau monde, c'est un autre destin qui vous attend.
 

Partagez | 
 

 Morwën - La Chouette [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morwën
avatar


Messages : 28
Date d'inscription : 13/07/2018
Armes Pouvoirs : Transformation en Chouette Effraie Géante | Un Arc et une Dague
Camp : Elfe
Race : Elfe

MessageSujet: Morwën - La Chouette [Terminé]   Sam 14 Juil - 0:33

Morwën
ft. Inquisitrice Elfe par Nipuni - Dragon Age : Inquisition



142 ans
inventé
natif
elfe
elfe
description du personnage
Lorsque l’on rencontre Morwën, la première chose qui frappe est généralement le caractère indépendant et confiant de sa personne. Messagère de longue date, elle a prit l’habitude d’être seule et de se débrouiller de même façon. Sans développer toutefois d’arrogance particulière, l’elfe est consciente de ses forces et de ses faiblesses et ne s’inquiète pas de devoir gérer une situation par ses propres moyens. Intelligente, cultivée, elle aime la compagnie des gens qui pourront lui enseigner ce qu’elle ne sait pas encore ou lui apporter des points de vue différents. Morwën aime la nouveauté, le changement, et se montre particulièrement curieuse. Ceci étant dit, sa personnalité est depuis longtemps établie et, quand bien même elle écoute les recommandations d’une oreille attentive, il est rare de la voir les mettre en pratique sur le long terme.

C’est que la messagère est bornée et têtue, qu’elle écoute son cœur et fait ce qui lui semble juste en toutes circonstances. Elle est intègre, pure d’intentions, mais aussi parfois impulsive et sensible. La féminité de Morwën la définit profondément, s’exprimant par beaucoup de douceur, par une envie de création et de protection d’autrui. Si elle est maternelle, il ne faut pas la croire moins capable de se mettre en avant et de s’imposer lorsque nécessaire. Attentive à ses proches et possédant une certaine facilité à se projeter dans l’avenir, c’est sans hésitation qu’elle dicte aux êtres aimés ce qu’ils devraient faire. Une habitude qui provient d’une bonne intention, mais qui peut vite s’avérer lassante. Si la solitude ne l’effraie pas le moins du monde, elle aime recevoir l’attention de ses proches et un oubli de leur part pourrait très facilement la rendre revêche et distante. Un reste de l’enfance, un besoin d’affection, mais pas de n’importe qui. C’est une question de principe, annonce-t-elle, car sans certaines traditions, l’ordre établi ne pourrait survivre.

La nature est, depuis toujours, le plus grand amour de Morwën. Elle aime l’odeur des arbres, admire les couleurs des fleurs et adore la fraîcheur des cours d’eau. L’appel du voyage a toujours eu une grande emprise sur elle. Sans doute est-ce en partie pour cela qu’elle a choisit de se consacrer au rôle de messagère, mettant à profit ses qualités et comblant ses envies. La blonde prend ses responsabilités très au sérieux et s’intéresse profondément aux histoires qui lui parviennent. Elle aime être au courant du monde qui l’entoure et de ses variations, déterminer quel sera son propre rôle au sein de tout le reste. Discrète, professionnelle, mais charismatique et rayonnante, l’on se souvient longtemps du passage de la chouette qui laisse derrière elle une aura de mystère. Malgré sa connexion avec la plus belle des créatures nocturnes, Morwën fascine et captive tel l’astre solaire.

La belle est à l’image de sa chevelure, riche et dorée, soyeuse. Son regard pair est vif, brillant d’intelligence et de malice. Ses joues ? Soupoudrées de tâches de rousseur, tout comme ses épaules d’ailleurs. Elle est une enfant du soleil, légère et agile, svelte et harmonieuse. Un vrai plaisir pour les yeux. Une silhouette délicate, mais une posture forte, portée par la grandeur et la magnificence propre à la fierté des femmes. Sa petite taille, autour du mètre soixante-cinq, ne lui confère que plus de caractère. Dans sa discrétion se cache énormément de charisme, de charmes envoûtants de par leur imperfection unique. Elle est parfois un peu trop volontaire, un peu trop rieuse. Présente un peu trop de bravade. Cela fascine, attire et captive. Parfois elle va un peu trop loin et commet des erreurs, des maladresses. Il est fort difficile de ne pas se laisser charmer en ces cas-là, de ne pas vouloir l’excuser pour mieux lui permettre de reprendre son envol dans les méandres de la vie. On veut la voir évoluer, la voir grandir. Tel est le genre de personne qu’est Morwën.


Votre histoire  
Je suis née il y a de cela 142 ans dans la cité de marbre, Caras Rhenn. Mes parents étaient fiers d’avoir une petite fille aussi jolie, aussi éveillée et curieuse. Dès mes premières années, je faisais valoir mes besoins d’indépendance avec l’aplomb que seuls les enfants possèdent. J’aimais essayer les choses pour moi-même, comprendre par mes propres moyens. Faire mes propres essais, mes propres erreurs. J’avais pris l’habitude de vagabonder dans la cité elfique, de m’adresser à tous ceux que je voyais pour leur poser des questions. Mon aura de calme et de patience propre aux élèves n’était trahie que par mon regard pétillant, vif et avide de réponses. Nul besoin de spécifier que je fus rapidement connue par nombre de mes semblables et que certains s’amusaient à réfléchir aux histoires qu’ils pourraient bien me raconter, aux connaissances qu’ils pourraient me transmettre ce jour-là. Si toutes les histoires ne m’intéressaient pas, c’est poliment que je les écoutais néanmoins avant de repartir comme j’étais venue, mon chemin dicté par moi seule.

J’avais déjà atteint la trentaine d’années lorsque naquit mon petit frère, Elros. Sitôt fut-il parmi nous que je pris mon rôle au sérieux. Sans doute était-ce là un thème récurrent de ma vie, quand j’y pense. M’investir au meilleur de mes capacités et faire tout ce que je peux a toujours été l’un de mes traits dominants. Toujours est-il que j’entrepris de veiller sur lui et, sitôt qu’il fut en âge de me suivre, je commençai à le trimballer un peu partout avec moi. Enfin, disons surtout qu’il était encore trop jeune pour m’échapper ou rouspéter. Je le présentais fièrement, me vantais d’être une grande sœur modèle, quand bien même ce ne fut pas toujours vrai. Sitôt que je pouvais, je lui arrachais un livre des mains pour le forcer à se promener avec moi, à explorer Caras Rhenn et ses environs. Il y avait, dans la nature, une myriade de choses qu’il ne trouverait pas dans les livres. Bien sûr, il m’arriva aussi, quelques fois, de prendre sur moi et de m’asseoir avec lui, de lire en sa compagnie. Je me suis même déjà proposée pour lui faire la lecture à haute voix. Force est d’admettre que j’ai moi aussi bien apprit, même si je n’étais pas là dans mon élément naturel.

Puis, un beau jour, il a refusé de m’accompagner. Ce fut la première trahison de ma vie. Si le terme semble fort, la sensation n’en fut pas moins intense. Blessée dans mes sentiments, ma fierté pris le pas et je tournai les talons avec la tête haute. Je n’avais pas le cœur à continuer de parler aux gens, de répondre à leurs interrogations. Elros n’est pas avec toi aujourd’hui ? Que se passe-t-il ? Valait mieux éviter. Je m’étais donc armée d’un arc court et avais commencé à m’aventurer de plus en plus loin, en dehors de la cité. Je visitais la forêt, m’entraînait à atteindre des cibles toujours plus compliquées. Je découvrais des odeurs, des arbres et des fleurs. Rapidement, la nature me libéra de ma frustration et de mes soucis et je retrouvai, dans l’exploration, mon habituelle sérénité solaire, rayonnante. Je compris également que certains de mes sens étaient plus aiguisés qu’ils ne le semblaient. La pénombre me paraissait aussi claire que le jour et, surtout, je m’entraînai à un talent qui ne semblait pas venir aussi naturellement à mes compatriotes : je savais toucher une cible à l’arc les yeux fermés. Il me suffisait de clore les paupières et de tendre l’oreille, d’attendre le petit bruit qui allait m’informer de la position de ma proie.

Curieuse, je discutai de cela avec mon père et ma mère. Je désirais comprendre. C’est eux qui m’expliquèrent que certains elfes développaient parfois certains traits propres à une espèce animale, ce qui impliquait le plus souvent la capacité à se changer entièrement en celle-ci. Il va sans dire que je décuplai mes expéditions dans la forêt, cherchant à comprendre comment je pourrais déclencher la fameuse transformation. Ces petits voyages eurent d’ailleurs un autre effet inattendu. J’avais pris l’habitude, par curiosité personnelle, de ramener des herbes avec moi. Des fleurs, des petits fruits, de l’écorce même, parfois. J’avais envie d’en apprendre plus sur ce monde que j’aimais tant parcourir et, dès lors que l’on parlait d’apprentissage, il ne fallait pas longtemps à Elros pour montrer le bout de son nez. C’est comme cela que nous renouâmes nos liens. Je revenais après deux ou trois jours d’absence, une petite sacoche de cuir pleine de spécimens, d’herbes et de fleurs. Nous pouvions passer des heures ensemble, dans ses livres, à chercher des informations, à tester des façons d’extraire ce dont nous avions besoin. Nous avons appris l’herboristerie ensemble.

Puis, un beau jour, c’est arrivé. J’étais calée sur une branche d’arbre, une jambe balançant dans le vide alors que je lisais l’un des volumes empruntés à mon frère. Il contenait la description de diverses créatures et si j’espérais parfaire ma connaissance de la faune, j’entretenais un but tout autre en parallèle. Un but que je venais d’atteindre en tournant la page et en découvrant le hibou. Tout semblait concorder. Enfin, presque tout. Je n’avais pas encore de plumes, mais ça ne saurait tarder. Maintenant que je savais ce que je visais, ou du moins que je pensais le savoir, ma confiance et ma motivation avaient été décuplées. Je rangeai le livre et repris mes tentatives. Ce fut mon plus long séjour dans la forêt, ne retournant chez moi que deux semaines plus tard, un sourire de fierté immense sur le visage. J’y étais parvenue. Certes, j’avais besoin de travailler encore un peu ma technique, pour bien voler, mais le plus dur avait été fait.

Quelques mois plus tard, ayant atteint un âge où il était temps pour moi de choisir une occupation, je soumis ma candidature aux messagers. Cela semblait être, pour moi, le choix idéal. Je n’avais guère les capacités d’un mage et j’étais trop légère pour combattre à l’épée. L’arc m’était venu naturellement et j’étais une tireuse aguerrie, mais j’avais besoin de plus. Il n’y avait que le voyage pour me permettre de m’épanouir, me permettre de continuer à resplendir. Je voulais découvrir de nouveaux paysages, rencontrer des gens d’autres origines, voir comment on faisait les choses à l’extérieur de la forêt. Pour mon plus grand bonheur, je fus acceptée. Je cassai les oreilles de ma famille pendant quelques jours après cela, trop heureuse de partager mon bonheur, voir de leur rappeler constamment à toute heure du jour ou de la nuit que j’allais devenir une messagère. Mieux, j’allais vivre au palais, dans l’aile ouest. Si ça ce n’était pas prestigieux !

Je retombai de mon petit nuage lorsque commencèrent les premières responsabilités. Les Messagers ne se contentent pas de porter des missives. Nous sommes chargés de représenter les princesses elfes et de tenir le rôle de diplomate. Beaucoup repose sur nos épaules et, une fois l’euphorie du début passée, je me consacrai à cette tâche avec autant de sérieux que toujours. Mieux, je m’y sentie plus à l’aise que je ne l’aurais cru. Véritablement, j’avais trouvé ma voie. Telle une ombre blanche, je parcourais la nuit avec aisance et splendeur, fière de mon poste, heureuse de mes explorations, de mes rencontres et de mes découvertes. J’étais sur le chemin du retour, pour rentrer chez moi, lorsque le grand drame se produisit. Je compris rapidement que quelque chose clochait, mais ne m’attendait pas à de telles nouvelles. Malakith, roi des hommes, avait lâchement tué la princesse Nerwen.

Quand bien même je n’avais jamais été très proche des princesses, cette nouvelle m’ébranla profondément. Je rejoins ma famille, inquiète comme jamais. Dans les semaines qui suivirent, j’entendis parler de l’isolation de Similarien, me demandant ce que j’aurais fait, à sa place, s’il était arrivé malheur à Elros. Ce dernier, toutefois, voyait les choses d’un œil totalement différent. Totalement blasé. Plutôt que de partager le sentiment général, le voilà qui pensait à s’installer dans la forêt, en dehors de Caras Rhenn. J’en étais toute retournée. Je n’arrivais guère à comprendre le fil de ses pensées. Pire, il m’offrit un collier, pour que je ne l’oublie pas durant mes voyages. Inutile de dire que je le pris très mal. Comment osait-il dire ce genre de choses, comme s’il avait déjà quitté ce monde et qu’il ne me resterait de lui plus qu’un souvenir ? N’avait-il aucune idée de ce que cela me faisait ? De comment nos parents se sentaient ? Cette fois, je ne pouvais pas me contenter de le laisser faire sans rien dire. Il venait de dépasser les bornes.

Je me fermai à lui, manifestant mon désaccord en l’ignorant purement et simplement. Je gardai toutefois le collier, le portant à mon cou et le dissimulant sous mes vêtements. Il me fallu de nombreuses semaines avant que ma colère ne retombe, mais je n’étais pas pour autant prête à faire le premier pas. Je me contentai de passer à son nouveau repaire sous le couvert de la nuit, laissant sur le pas de sa porte une dague et une plume. Il s’agissait de ma plus belle lame, une arme fiable et pratique dans un robuste fourreau de cuir. J’espérais que ce cadeau lui permettrait de se défendre et de subvenir à ses besoins. Après cela, je pris la peine d’esquiver sa maisonnette pendant de longues années. Bien sûr, il me vint parfois l’envie d’aller lui rendre visite, de prendre de ses nouvelles, mais ma fierté m’en empêchait. Si lui désirait me voir, nous voir, alors il rentrerait à Caras Rhenn, là où était sa famille. Il avait choisi de partir, il ne tenait qu’à lui de revenir. S’il ne le faisait pas, alors c’est que nous n’étions pas aussi importants pour lui qu’il l’était pour nous. Et c’est là que nous en sommes, à l’aube de grands changements dans le monde comme dans notre famille. Seul le temps nous dira dans quelle direction tout ceci pourra bien nous mener.


DERRIERE L'ECRAN
Bonjour bonjour ! Je suis venue m'inscrire avec Elros parce qu'on cherchait un forum sympa. Ça fait super longtemps que je vois ce forum sur les topsites alors j'ai fini par y penser durant notre longue recherche et nous voici. J'aime écrire, dessiner et la fantasy, mais ça fait un bail que je n'ai pas écrit dans un univers de ce genre. J'ai bien hâte de voir ce que ça va donner !




[c] moondaygirl pour rld 2k18  
 


Dernière édition par Morwën le Sam 14 Juil - 23:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t17838-morwen-la-choue
Morwën
avatar


Messages : 28
Date d'inscription : 13/07/2018
Armes Pouvoirs : Transformation en Chouette Effraie Géante | Un Arc et une Dague
Camp : Elfe
Race : Elfe

MessageSujet: Re: Morwën - La Chouette [Terminé]   Sam 14 Juil - 0:34

Morwën
maj le  13 / 07 / 2018


ATTAQUE : 5 | DEFENSE : 3 | ENDURANCE : 5 | AGILITE : 10 | POUVOIR : 5  





armes possédées
► Un arc et des flèches
► Une dague
objets possédés
► Une cape de voyage
► Un grand sac de messager
► Une carte et une boussole
► Des parchemins, des plumes et de l'encre
► Une gourde, des petits fruits et un bout de pain
► Des bandages et des herbes diverses
► Un collier porte-bonheur offert par son petit frère
CAPACITES

Immortalité : En tant qu'elfe, Morwën ne vieillit pas. ;
Nyctalopie : De par sa vision de chouette, les yeux de Morwën ont besoin de 50 fois moins de lumière qu'un oeil humain pour voir. En contre partie, elle est plus facilement aveuglée par les lumières intenses. ;
Ouïe Surhumaine : Grace à ses caractéristiques de chouette, l'ouïe de Morwën est incroyablement aiguisée et lui permet de repérer une proie même dans le noir le plus complet. En contrepartie, elle est plus facilement dérangée par les bruits forts. ;
Déplacement Silencieux : Tout comme la chouette, les déplacements de Morwën se font dans le plus grand des silences. ;
Survie : Ses nombreuses années passées à jouer le rôle de messagère lui auront permis d'acquérir de nombreuses connaissances essentielles à sa survie. Morwën possède donc des connaissances géographiques lui permettant de retrouver son chemin. Elle est également familière avec les créatures du bestiaire. ;
Herboriste : Morwën a développé une bonne connaissance de la flore au cours de ses voyages. Elle est donc en mesure de déterminer ce qui est comestible et d'utiliser les herbes et les fruits qu'elle trouve pour concocter remèdes et poisons.


POUVOIRS

TRANSFORMATION EN CHOUETTE EFFRAIE GÉANTE état du pouvoir : débloqué
    Permet à Morwën de se transformer en une immense chouette effraie dont l'envergure d'ailes avoisine les 5 mètres. Même sous sa forme elfique, la demoiselle profite également de certaines caractéristiques de la chouette, telle que sa vision nocturne, son ouïe sur-développée et ses déplacements silencieux.
    5 POINTS DE POUVOIR




[c] moondaygirl pour rld 2k18  
 


Dernière édition par Morwën le Sam 14 Juil - 1:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t17838-morwen-la-choue
Aürnor Elenwodh
avatar


Messages : 144
Date d'inscription : 30/06/2018
Armes Pouvoirs : Épée courte, transformation en aigle géant et parle aux oiseaux
Camp : Elfes
Race : Elfe

MessageSujet: Re: Morwën - La Chouette [Terminé]   Sam 14 Juil - 0:39

Bienvenue à toi, amie elfe
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Luo Yiren
Summoner
A hitman with a heart
avatar


Messages : 1099
Date d'inscription : 26/08/2014
Race : Hybride

MessageSujet: Re: Morwën - La Chouette [Terminé]   Sam 14 Juil - 0:46

Bienvenue o/
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t10721-sheena-fujibaya
Thief King Bakura
キ TKB _ Our blood on your hands, running hot in my veinsavatar キ TKB  _ Our blood on your hands, running hot in my veins


Messages : 68
Date d'inscription : 21/01/2018
Armes Pouvoirs : Invocation diabound + Sabre
Camp : Diabound Cult
Race : Humain

MessageSujet: Re: Morwën - La Chouette [Terminé]   Sam 14 Juil - 1:15

Bienvenue a toi !

Une elfe c'est genial ! Les fan art que tu as trouvé sont vraiment beaux !

Hate de te lire <3

_________________

Attaque: 40
Défense: 35
Pouvoir: 50
Agilité: 35
Endurance: 35
#663399
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t17182-our-blood-on-yo
Gwendal Araegor
avatar


Messages : 936
Date d'inscription : 25/12/2017
Armes Pouvoirs : Épée et bouclier (incassable et ne peuvent pas être brûlé) + bracelet pouvant soigner(blessures moyenne) ou aveugler (durant 10 sec.) son armure peut absorber la foudre.
Camp : Âmes Libres
Race : Humain

MessageSujet: Re: Morwën - La Chouette [Terminé]   Sam 14 Juil - 4:17

Et bienvenue à toi aussi !  
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t17234-gwendal-araegor En ligne
Oscar Dragonia
avatar


Messages : 1319
Date d'inscription : 21/10/2017
Armes Pouvoirs : Epée / Armatus incomplet
Camp : Arch-Eglise
Race : Humain

MessageSujet: Re: Morwën - La Chouette [Terminé]   Sam 14 Juil - 11:04

Bienvenue !

_________________

Suite sig:
 


ϔ Attaque : 50 ༄ Défense : 20 ༄ Pouvoir : 35 ༄ Agilité : 45 ༄ Endurance : 45 ϔ

Fiche
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t17446-controle-tes-em
Morwën
avatar


Messages : 28
Date d'inscription : 13/07/2018
Armes Pouvoirs : Transformation en Chouette Effraie Géante | Un Arc et une Dague
Camp : Elfe
Race : Elfe

MessageSujet: Re: Morwën - La Chouette [Terminé]   Sam 14 Juil - 20:11

Merci pour tous ces messages de bienvenue, ça fait plaisir ! =3
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t17838-morwen-la-choue
Azshaël Kel'Dawrüth
When it is broken, it will stay that way avatar✚  When it is broken, it will stay that way   ✚


Messages : 1349
Date d'inscription : 05/10/2010
Armes Pouvoirs : Regeneration | Pouvoirs elementaires | Epée - Bloodwind | Arc - Windrunner | Lance - Bloodspear
Camp : Elfes | Princesse guerrière
Race : Elfe | Native mais de loin

MessageSujet: Re: Morwën - La Chouette [Terminé]   Dim 15 Juil - 0:09

VALIDATION
de Morwën par Hawke




 
Félicitations te voila validée ! Directement chez les elfes du coup Merci d'avoir prit un elfe natif ! Tu pars avec 28 points de base plutot que 25 Aiba
Amuse toi bien par ici !


On vous rappelle également que vous pouvez vous inscrire à l'event continue des faës ->  http://reinventeladestinee.forumactif.com/t13844-event-fae




  [c] moondaygirl pour rld 2k18  
 

_________________
ATK : 160 || AGI : 110 || PV : 130 || END : 115 || DEF : 100
Revenir en haut Aller en bas
http://reinventeladestinee.forumactif.com/t17521-azshael-in-a-ti
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Morwën - La Chouette [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Morwën - La Chouette [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» Nos coups de foudre de jeunesse [TERMINɸ]
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réinvente la Destinée :: Pour commencer ! :: Présentation :: Présentation en attente
-